Je suis au RSA et j’ai le droit de me plaindre

mai 01, 2015 / 0 comments

 

Je suis au RSA socle, ce qui veut dire que je touche 452,21 euros par mois car je n’ai aucune activité. Dans le cadre des forums RSA mis en place par le Conseil départemental, avec plusieurs allocataires, nous avons étudié les dysfonctionnements du RSA. Nous voulons aujourd’hui faire remonter ces incohérences au niveau national. Nous avons obtenu un rendez-vous avec nos députés et nos sénateurs.

Pour rappel, les personnes qui touchent le RSA sont pour la plus grande part devenues allocataires suite à un accident de la vie ou car la situation de l’emploi aujourd’hui est particulièrement difficile. Je ne suis pas un fainéant et vivre avec moins de 500 euros par mois n’est certainement pas une situation voulue. 
Voici quelques exemples de ce que nous voulons améliorer : 
Les courtes reprises d’activité entraînent trop de complications administratives, mais surtout des variations fortes des montants de notre allocation. C’est impossible de prévoir notre budget compte tenu des décalages. On saisit les moindres occasions de travailler, on enchaîne des petits contrats et cela nous met dans des situations administratives et financières insoutenables. D’autant plus qu’il n’apparaît pas intéressant de travailler un certain nombre d’heures. 
Ensuite, le concubinage n’est pas reconnu par les impôts. Avec la CAF, quand on est au RSA, oui. Si demain, je veux faire ou refaire ma vie avec quelqu’un, s’il travaille, je perds mon RSA ou celui-ci diminue selon les revenus de mon compagnon ou de ma compagne. S’il est au RSA, il n’y a plus qu’un allocataire et je peux alors dépendre complètement financièrement de cette personne. Alors qu’on sait que les foyers monoparentaux sont de plus en plus nombreux, qu’ils sont sources d’isolement et qu’ils fragilisent l’équilibre des enfants, le RSA devrait favoriser la vie de couple alors qu’il ne fait que renforcer le nombre de parents isolés. 
Nous avons rédigé un texte dans lequel nous exposons en détail et textes de loi à l’appui, beaucoup d’incohérences. Vous pourrez le  lire sur  : http://www.forumrsaisere.org
Pour conclure, je reprends la phrase de Jean Rochefort : « Si vous trouvez que les gens qui ont le RSA sont des assistés, démissionnez et vivez avec 470 euros par mois, vous aurez autant de chance qu’eux !».

Texte par : Bruno
Illustration par : Bruno, Christelle et Virginie

Vous souhaitez soutenir cet article et lui permettre de gagner le prix du jury de notre concours ? Votez dans ce sondage !

Comments (0)

Leave a comment

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.